Vie de femme

Vie de femme

(P et M : Romain DIDIER)

T’as laissé sans regret ton dernier jeu de billes
Et la cour de l’école et tes rêves de p’tite fille
Avec une envie folle d’aller brûler tes ailes
T’as quitté à cloche-pieds ta dernière marelle
T’as appris de l’amour c’qu’on en voit dans les rêves
Et c’qu’en disent les garçons quand ils gercent vos lèvres
T’as appris plus encore les hommes et leurs silences
Et cette plaie qu’ils ouvrent avec indifférence

T’as bradé ton enfance t’as mis ton coeur en solde
T’as joué au grand amour et tu l’touches dans l’désordre
Quand tu veux tout quitter t’as trop peur de t’faire mal
Elles sont lourdes à tourner les pages d’un carnet d’bal
Quand tu pars à la mer tu penses voyage de noces
Quand t’arrives y’a rien d’autre que l’bon air pour les gosses
Alors tu pleures un peu tout au fond sans une larme
Tu apprends à vieillir comme vieillissent les femmes

Entre l’homme en photo sur la table de nuit
Et ce corps familier allongé sur le lit
Y’a trente ans d’bouts d’ficelles abîmées par le temps
Pour maintenir au port un bateau qui fout l’camp
T’as pas vu l’temps passer les enfants ont grandi
Tu les vois moins souvent juste pour garder les p’tits
Et tu vieillis sans haine comme a vieilli ta mère
Vaincue par le miroir sans avoir fait la guerre

Vaincue par le miroir sans avoir fait la guerre