pour d'autres choses encore

Pour d'autres choses encore

(P et M :  Romain DIDIER)

Elle a la peau blanche
Comme les ch'mises du dimanche
Que les pêcheurs en mer du Nord
Mettent pour plaire aux filles du Nord

Elle a les yeux verts
Comme le ciel qui plonge en mer
Comme le varech sur les bateaux
Et comme l'espoir des matelots

Je l'aime pour d'autres choses encore
Qu'elle cache aux hommes comme un trésor
Quelques Wallons, deux trois collines
Et un bassin de puits de mine

Elle a les mains douces
Comme un col de bière qui mousse
Aux lèvres des clients qui passent
Sur les terrasses de la Grand-Place

Son coeur est profond
Comme les mines de charbon
Que des "cols-blancs", des hommes sans ailes
Ferment une à une depuis Bruxelles

Je l'aime pour d'autres choses encore
Des blessures qui la brûlent si fort
Même qu'y a des soirs elle pleut à verse
Comme par gros temps au port d'Anvers

Le sang dans ses veines
Coule d'Ostende aux Ardennes
Rouge-cerise, rouge-passion
Rouge comme les briques de sa maison

Son monde est peuplé
De lutins de BD
Même qu'elle nous prend pour les héros
D'une histoire écrite par Peyo

Je l'aime pour d'autre choses encore
Des rires qu'elle accroche à la mort
Et des crayons d'couleur pastel
Pour se faire croire qu'la vie est belle...