Le funambule est mort ce soir

Le funambule est mort ce soir

(Paroles et musique Romain DIDIER)

J'ai la raison qui déraille comme un succès d'avant-guerre
Elle a cassé l'gouvernail ell' m'a laissé seul en mer
V'nez surtout pas m'consoler je crois plus rien ni personne
J'ai fermé ma porte à clé j'ai débranché l'téléphone

Des cachets blancs pour dormir beaucoup trop lache pour la mort
Des cafés noirs pour tenir parait qu'la terre tourne encore
V'nez surtout pas m'dir' en face vos phras' tout' fait' sur l'amour
Qu'il faut qu'je bouge ma carcasse que j'en rirai dans huit jours

Y'a plus rien à voir l'funambule est tombé
C'est trop tard
Rangez vos mouchoirs et laissez-le pleurer
Dans le noir
Elle m'a laissé avec  mes reves
Un lit glaçé un baton d'rouge à lèvres
Priez braves gens à sa mémoire
Le funambule est mort ce soir
 
La nuit je traine notre histoire comme un taureau dans l'arène
Toréador dans le noir la mise à mort est la meme
J'vous jure qu'y'a pas une réplique que j'connaiss' pas mot à mot
Héros d'une pièce sans public, dans un théatre sans rideau

REFRAIN

Il faut qu'je change de décor, qu'j'apprenn' à vivre sans elle
Meme si j'vous fais un pont d'or, me donnez plus d'ses nouvell'
Ell' m'a cassé comm' un jouet comm' un' poup^ée d'porcelain'
Laissez-moi seul par pitié, ce soir Pierrot a d'la pein

REFRAIN bis