Dès le redoux

DÈS LE   REDOUX

(P : Pascal MATHIEU / M : Romain DIDIER)

Dès le redoux
Dans les torrents
Y’a des remous
Et du courant
Dans les prairies
De grosses fleurs jaunes
Pas très jolies

Dès le redoux
Dans les forêts
La vie fourmi-
-lle de secrets
Chaque brindille
Cach’ un’ famille
De gens discrets

Dès le redoux
Les amoureux
Ont le cœur mou
Et mous les yeux
Leur air heureux
Dès le redoux
Fait des jaloux

Tous les matous
Perdent leurs poils
Et font miaou
Sous les étoiles
Dès le redoux
Y’a c’con d’coucou
Qui fait « cou cou »

Dès le redoux, perdant raison
Les amants font gazou gazou  sur le gazon
La peau des filles réapparait dès le redoux,
Certaines avouent le faire  exprès
 
Dès le redoux
C’est l’air de rien
Que tout se joue
Dans le jardin
Chez les voisins
Dès le redoux
C’est barbecue

Mais à côté
Il faut semer
Sarcler, biner
Et repiquer
Dès le redoux
La mauvais’ herbe
Envahit tout

Dans les chaumières
Passe un typhon
Les ménagères
Font tout à fond
Et c’est la guerre
A la poussière
Dans les maisons

Dès le redoux
Les serpillières
Ont des horaires
De tortionnaires
Le cou tordu
KO debout
Dès le redoux

Dès le redoux perdant raison
Les amants font gazou gazou  sur le gazon
La peau des filles réapparait dès le redoux,
Certaines avouent le faire exprès

Dès que les cieux
Virent au bleu
Les sans-le-sou
Sont moins soucieux
Au coin des rues
Les policiers
Sont moins bourrus

Dès le redoux
Rôde l’idée
De partir ou
Déménager
C’est le redoux
Et les huissiers
En mett’nt un coup

Dès le redoux, perdant raison
On peut retrouver son plumard sur le goudron
Et ses armoires sur le trottoir
Des le redoux c’est la saison des expulsions